Un juge d’instruction a libéré par erreur un jihadiste présumé, qui se trouvait en détention provisoire. L’homme, dont le procès est prévu en novembre, est soupçonné d’être impliqué dans un projet d’attentat en 2014 à Lyon.

Spread the love