Le président français Emmanuel Macron rendait hommage mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués par un collègue radicalisé jeudi, une attaque sans précédent qui vaut au ministre de l’Intérieur, très critiqué, plusieurs convocations au parlement.

Spread the love