Le Belgo-Tunisien Farouk Ben Abbes a été condamné, vendredi, à quatre ans de prison ferme pour son activité à la fin des années 2000 sur Ansar Al-Haqq, le site francophone de référence qui “incitait bien au jihad”, selon le tribunal.

Spread the love